Conseil départemental de la Dordogne

GO
A A A
Vous êtes ici : Servir les citoyens  |  Environnement  |  _infos  |  actus  |  Vidange du plan d’eau de Rouffiac : préparée et prometteuse…
page précédente

Vidange du plan d’eau de Rouffiac : préparée et prometteuse…

page suivante

Face aux enjeux environnementaux, touristiques et sanitaires, elle témoigne aussi, à travers les travaux entrepris, de l’implication du Département pour l’atteinte du « bon état écologique des eaux » (cf. directive Cadre sur l’Eau). 

 

Comme sur la retenue de Miallet en 2010 ou sur l’étang de Saint Estèphe en 2012, le Département a anticipé la vidange par des travaux répondant aux obligations réglementaires en matière d’impact sur l’Environnement. Ainsi un bassin de décantation est en cours de finalisation. Celui-ci recevra les sédiments pouvant être libérés en phase finale de vidange. Il sera dimensionné afin de réduire au minimum l’impact sur le milieu récepteur et donc éviter le colmatage de la « Haute-Loue ».


De plus le parement amont de la digue doit faire l’objet d’une réhabilitation. Un nouvel enrochement anti-batillage doit être mis en œuvre de manière concomitante à l’abaissement du plan d’eau.
Enfin le Département profitera de cette vidange pour aménager une cale à bateau fonctionnelle ainsi qu’une aire de stationnement à proximité.

 

Afin de prévenir tout impact, tout au long de l’abaissement, les services du Département assureront le suivi de la qualité des eaux de vidange par des analyses régulières de différents paramètres physico-chimiques.

 

Par mesure de sécurité, toute activité en lien direct avec l’étang, y compris la pêche et la pénétration dans les zones dénoyées sont formellement interdites jusqu’à la remise en eau complète de l’étang.


L’abaissement du plan d’eau devrait se terminer le 20 octobre. La pêche de sauvegarde du poisson débutera alors et durera 3 à 4 jours en fonction de la quantité de poisson qui, à dire d’expert, « est prometteuse ».

 

Cependant, seuls nos yeux auront le plaisir de goûter au poisson puisque le classement en « eaux libre » du plan d’eau impose de relâcher ce dernier dans des eaux de seconde catégorie. Les espèces indésirables (poisson-chat, perches soleil,…) seront quant à elles envoyées à l’équarrissage.

 

Cette opération de pêche étant ouverte « à distance » au public, avis aux amateurs de beaux spécimens…

 

 

 



 


© 2011 Conseil départemental de la Dordogne.
Tous droits réservés.