Conseil départemental de la Dordogne

GO
A A A
Vous êtes ici : Connaîtrele Conseil départemental  |  L’assemblée départementale  |  Opinions  |  Groupe Socialiste et Apparentés  |  Nous votons oui pour le taux de fiscalité sur le Foncier Bâti
page précédente

Nous votons oui pour le taux de fiscalité sur le Foncier Bâti

page suivante

Avril 2018

A hauteur de 25,98 %, cette une augmentation, très limitée, de 1,5 % (6 euros par an), assure un produit de 110,2 M€. Et nous sommes dans les limites de l’évolution de l’inflation.

 

L’impôt a une vocation redistributive mais doit néanmoins rester acceptable et compatible avec les capacités contributives des habitants.

Cette taxe est efficace et a un sens dans notre politique au service : des citoyens en les accompagnants au quotidien, du développement économique et de l’excellence environnementale.

Nous l’assumons car nous répondons aux enjeux majeurs de notre territoire et nos réponses sont toutes animées du devoir de solidarité. Ce sont des choix de gauche et la fiscalité est le révélateur d’un choix politique. C’est la concrétisation d’une volonté et son application. Dans cette période encore de crise, il faut un Conseil départemental en phase avec les difficultés quotidiennes des gens, un Conseil départemental qui résiste.

 

Nous le faisons car nous avons décidé de ne pas changer de cap dans notre mode de gestion en élaborant  un budget qui nous ressemble : prudent en recettes, raisonnable en fonctionnement mais toujours ambitieux en investissement. C’est un exercice compliqué quand l’avenir des collectivités en général n’est pas inscrit dans le marbre. Les politiques libérales, ou le capital semble rester roi, ne sont pas là pour nous rassurer sur la prise en compte réelle des spécificités de nos territoires notamment à la présence vitale des services publics en zone rurale. Cela justifie notre volonté d’être des boucliers efficaces face aux assauts de ceux qui ne réfléchissent qu’avec des calculatrices. La désertification de nos campagnes, qui s’amplifie d’année en année, ne peut pas être vécue comme inéluctable, mais comme un indicateur d’une société qui abandonne une partie de sa population. Une société à plusieurs vitesses totalement inégalitaire. Nous ne pouvons pas ne faire que le constater et nous avons le devoir d’agir contre ce phénomène qui n’a rien de naturel.

 

Dans notre société où la croissance semble repartir et où, en partie grâce à nos efforts de gestion (ce n’est pas simple et parfois douloureux), les déficits publics régressent, nous attendons toujours les signes concrets d’une redistribution équitable. Or, pour le moment, le pays doute, les grands déséquilibres persistent. La vigilance est de rigueur !!!

 

 

Les citoyens, sans forcément le savoir précisément d’ailleurs, attendent beaucoup de notre collectivité, ont besoin de nos politiques de solidarités. Les collectivités locales qui voient régulièrement leurs moyens se réduire, ne peuvent pas se passer de nos contractualisations. Les associations auraient du mal sans notre partenariat. Et comment moderniser ce territoire sans cette part importante de notre budget consacrée à l’investissement.

Nous avons fait le choix de garder notre cap et d’être présents partout et pour tous. Nous sommes clairement dans la redistribution et cette augmentation de la fiscalité, en est un outil indispensable.

Nous avons voté oui car nous souhaitons que le Conseil départemental tienne son rang, qu’il reste ce bouclier indispensable à nos concitoyens car ce sont eux qui nous ont élus et c’est à eux que nous devons répondre.

 

Groupe Socialiste et Apparentés
Contact : 05 53 02 59 07
p.bel@dordogne.fr

 

 


© 2011 Conseil départemental de la Dordogne.
Tous droits réservés.