Conseil départemental de la Dordogne

GO
A A A
Vous êtes ici : Connaîtrele Conseil départemental  |  L’assemblée départementale  |  Opinions  |  Groupe Socialiste et Apparentés  |  Le 26 et 27 juin session du Budget Supplémentaire 2017
page précédente

Le 26 et 27 juin session du Budget Supplémentaire 2017

page suivante

Juillet 2017

Nous sommes toujours dans cette dualité qu’il faut gérer sans contournement : faire face à la hausse constante de nos dépenses sociales, RSA + 8.6 %, aide à l’enfance + 9.9 % et notre volonté de poursuivre le développement de notre territoire.

 

Evidemment nous ne cèderons sur aucun de ces domaines car être aux côtés des plus fragiles d’entre nous est un devoir, est au cœur de notre action. Réformer pour développer est notre projet et notre ambition.

 

Les périgourdins sont attentifs à ces deux domaines. Nous ne lâcherons pas !

Les deux dernières échéances nationales, présidentielles et législatives, ont profondément modifié le paysage politique français.  Un mouvement a émergé en une année et a mis la main sur la Présidence de la République et l’Assemblée Nationale en éclatant, pour le moment, les clivages politiques. Les français ont choisi de tourner une page, malgré une abstention record sur les législatives qui par ailleurs doit nous interpeler.  Est-ce un désintérêt, de la colère ou autre ? C’est un signe des différences d’analyse qui existent entre les élus et les citoyens. La sentence a été forte…

 

La démocratie a parlé et nous la respecterons mais sans blanc-seing, dans la vigilance car nous sommes en charge d’une collectivité centrale et motrice qui, dans un département comme le nôtre,  est essentielle au quotidien des gens. Cette donne, issue de la confiance des périgourdins, ne nous permet pas des approximations dans la gestion. Nous faisons de efforts de gestion avec, pour la première année dans notre histoire, une baisse de notre masse salariale de 0.8 % (ce qui ne nous a pas empêchés de continuer à réduire les emplois précaires au sein de notre institution, 116 agents ont été titularisés), la maîtrise de notre endettement. La collectivité dégage en 2016 un excédent de clôture de près de 9 millions d’euros (3.2 M€ en 2015).  Nous serons donc attentifs à ce que nous renvoie l’Etat et s’il prend sa part dans l’effort de solidarité.  Si dans les zones urbaines les collectivités départementales ont moins d’impact, chez nous, dans les zones rurales, minimiser notre action serait un frein indéniable au développement. Nous ne l’accepterons pas !

 

Il ne s’agit pas de s’arquebouter sur des idéologies qui ont peut-être vécu mais de respecter ce qui constitue notre socle à savoir : la solidarité, la redistribution et le progrès social. Ces convictions-là sont totalement modernes, toujours d’actualités et  ne sont en rien contraire à la prospérité. Ce sont elles qui guident notre action et c’est sur ces bases là que les concitoyens nous jugent.

 

Dans cette période de bouleversement des institutions où tout ce que l’on a connu serait à jeter, nous n’oublions pas que les besoins des gens sont toujours les mêmes. Notre  existence et notre proximité, au cœur de la société, est vitale.

Le BS 2017 s’équilibre à 54 304 346.80 euros et permet de dégager plus de 7 millions d’euros de dépenses nouvelles qui pour les trois quarts seront affectés à l’investissement.

Nous ne modifierons en rien notre démarche et nous avançons vers nos objectifs sans état d’âme avec la même volonté de répondre au mieux aux inquiétudes et aux attentes.

 

Ce budget supplémentaire :

- Marque la mise en œuvre de l’aménagement du site de la Grenadière à Périgueux,

- Donne la priorité à la jeunesse notamment avec la poursuite de la modernisation des collèges,

- Participe à la vitalité de la culture et du sport , vecteurs de lien social,

- Milite en faveur d’une Dordogne terre d’excellence environnementale notamment avec le projet de Maison Départementale du Numérique et de la Biodiversité. Projet soutenu nationalement parmi les 14 retenus pour leurs qualités et  leurs intérêts vis-à-vis du patrimoine naturel,

- Maintient son engagement dans l’amélioration de nos infrastructures routières et numériques. La vie économique en dépend,

- Ne remet pas en cause notre partenariat avec les autres collectivités,

- Continue de mobiliser une très grande partie de nos moyens humains et financiers en faveur de la solidarité et de l’action sociale.

 

Nous sommes de gauche et cela a du sens.

 


© 2011 Conseil départemental de la Dordogne.
Tous droits réservés.