Ajouter au bloc-notes

Éducation, Environnement

Le Département de la Dordogne lauréat d’un appel à projet européen sur la restauration collective saine et durable

La Commission européenne a retenu ce jeudi 27 mai le projet SchoolFood4Change et lui a attribué plus de 12 millions d’euros. Ce projet vise la transition européenne de la restauration collective scolaire vers une alimentation plus saine et plus durable. Il rassemble 33 partenaires à travers 12 pays européens.

Publié le

Le Département de la Dordogne, a été retenu dans le cadre de ce projet comme seul représentant de la France aux côtés de la Ville de Lyon.

Il bénéficiera dans ce cadre, d’une enveloppe de plus de 300.000 euros pour renforcer de manière plus intense encore, la démarche qu’il a initiée dès 2015 d’engager l’ensemble des collèges publics de Dordogne dans une démarche d’approvisionnement bio et locale.

Avec cette décision, la Commission européenne, salue le travail de pionnier engagé par le Département de la Dordogne dans le domaine de la restauration collective scolaire bio et locale et le place en exemple à l’échelle européenne.

L’action du Département

Fort de son expérience en matière de labellisation écocert des cantines des collèges en 100% bio, déjà obtenues pour les collèges Pierre Fanlac de Belvès en 2019, Jean Rostand de Montpon Ménestérol en 2020 ainsi que pour la Cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron cette année, le Conseil départemental a été invité à participer à un appel à projet Horizon 2020 de la Commission européenne : « Stratégie de la Ferme à l’Assiette » s’inscrivant en lien avec le Pacte Vert européen. Il est ainsi positionné en chef de file des démarches européennes visant une alimentation plus saine et durable.

Le projet SchoolFood4Change

Il prévoit sur les quatre prochaines années à la mise en œuvre de solutions visant à passer à une alimentation saine et durable, issue des cultures, des eaux intérieures et de la mer, et accessible à tous les citoyens de l'Union européenne, y compris les groupes les plus démunis et vulnérables, à commencer par les publics scolaires (près de 3.000 établissements concernés, plus de 600.000 élèves pour un budget total prévisionnel d’environ 12 millions d'euros, dont plus de 300.000 € pour la Dordogne).