Conseil départemental de la Dordogne

GO
A A A
Vous êtes ici : Servir les citoyens  |  _infos  |  actus
page précédente

Logement : l'union fait la force

page suivante

Ce projet, mûrement réfléchi, s’inscrit dans la volonté de renforcer l’action publique en faveur de l’habitat social pour répondre aux besoins de logement des Périgourdins.

La loi ELAN (Evolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique) pose comme obligation, à l’horizon 2021, de réunir plusieurs offices en un afin que chacun atteigne une taille de gestion minimale de l’ordre de 12 000 logements. La possibilité a été laissée dans les territoires ruraux de ne conserver qu’un seul opérateur même s’il se situe en dessous de ce seuil. C'est le cas de Périgord Habitat qui, avec le cumul des « portefeuilles » des deux structures actuelles, avoisine les 10 000 logements.

 

Mutualiser les compétences et les moyens

Il ne s’agit pas là de créer une structure supplémentaire ni d’en absorber une au profit de l’autre, mais bien de mutualiser les compétences et les moyens à l’échelle départementale pour agir plus efficacement dans le but de construire et de rénover des logements à vocation sociale. Le Département, moteur de la démarche, a souhaité que ce nouvel outil public ne se cantonne pas aux deux seules collectivités de rattachement des anciens offices Dordogne Habitat et Grand Périgueux Habitat, c’est-à-dire le Département pour le premier et l’agglomération de Périgueux pour le second. A leurs côtés, la Communauté d’agglomération bergeracoise et 5 autres communautés de communes ont déjà annoncé qu’elles adhèreraient à la structure. Ce regroupement est bien plus important qu’il ne le paraît de prime abord. En effet, il ne se réduit pas à une simple affaire de Lego ou d’emboîtement administratif. L’enjeu est tout autre. S’il n’y avait pas eu d’entente au plan départemental entre les deux offices existants, le risque était grand de voir, par exemple, des structures privées avec une assise financière plus forte, issues d’autres départements, prendre pied en Dordogne pour, à terme, se tailler la part du lion au détriment d’acteurs publics locaux.

 

Conserver un outil public

Tout l’intérêt de la fusion réside dans l’ambition de conserver dans le département un outil public piloté par les élus locaux, bons  connaisseurs des préoccupations de leurs concitoyens et soucieux d’un aménagement équilibré du territoire. Car une politique dynamique en matière de logement social a un impact direct sur le développement local. Tout d’abord, sur le plan économique, les volumes de travaux générés par les constructions et les réhabilitations ont des retombées favorables pour les entreprises du territoire.

Ensuite, sur le plan démographique, une offre de logement conséquente à un coût modique, et donc accessible, permet d’attirer de jeunes ménages et des familles, favorisant le renouvellement de la population et donnant ainsi une vitalité nouvelle à des secteurs menacés par une baisse du nombre de leurs habitants. La construction ou la rénovation de logements est également souvent l’occasion de réhabiliter dans les centres-bourgs un patrimoine ancien en voie d’abandon et de lui offrir une seconde jeunesse en l’embellissant.

Autant de buts d’intérêt général poursuivis depuis de longues années par le Conseil départemental qui finance aux côtés d’autres partenaires (Etat, bailleurs sociaux, communes et communautés de communes notamment) la production de logements rénovés ou neufs destinés à un public de ménages modestes, à l’exemple des familles monoparentales, qui ne trouve pas dans le parc
privé une offre adaptée à sa situation. Cette démarche vient en complémentarité de celle des communes qui peuvent proposer, elles aussi, des logements dont elles sont propriétaires.

Avec le nouvel office Périgord Habitat, le Département veut également donner une nouvelle dimension environnementale à la politique locale en faveur de l’habitat social. Ce sont désormais 160 salariés qui mettent leur savoir-faire en commun pour déployer cette nouvelle stratégie au bénéfice des Périgourdins. Signe de cette union, la future Maison de l’Habitat en Périgord les accueillera sur un nouveau site moderne et fonctionnel, proche de la gare de Périgueux, en 2023.


© 2011 Conseil départemental de la Dordogne.
Tous droits réservés.