Conseil général de la Dordogne

GO
A A A
Vous êtes ici : Servir les citoyens  |  Aménagement du territoire  |  Archéologie  |  L'archéologie préventive  |  L’ archéologie préventive
page précédente

L’ archéologie préventive

page suivante


L’archéologie préventive est une composante majeure de la recherche archéologique, puisqu’elle suit le rythme de l’aménagement du territoire et du développement économique et social. Elle relève de missions de service public : « Elle a pour objet d’assurer, à terre, et sous les eaux, dans les délais appropriés, la détection, la conservation ou la sauvegarde par l’étude scientifique des éléments du patrimoine archéologique affectés ou susceptibles d’être affectés par des travaux publics ou privés » (Code du Patrimoine, livre V).

Le service de l’archéologie est agréé depuis 2002 pour réaliser, sous contrôle scientifique et technique de l’État (Service régional de l’archéologie, DRAC Aquitaine à Bordeaux), les opérations d’archéologie préventive dans le cadre des projets d’aménagement du Conseil départemental (routes, bâtiments…).

L’archéologie préventive s’organise en deux temps :

1 Le diagnostic :


Le diagnostic consiste pour les archéologues à sonder 5 à 10 % de la surface totale du terrain impacté par le projet d’aménagement, en ouvrant à la pelle mécanique des tranchées régulières de 2 x 20 mètres appelées sondages.

Pour chacun de ces sondages les archéologues procèdent à un relevé géologique et archéologique complet.
Lors de cette intervention, toutes les observations, enregistrements photographiques et dessins font l’objet d’analyses approfondies dirigées par un responsable scientifique d’opération. Les synthèses et conclusions de ces études sont publiées dans un rapport de diagnostic. Celui-ci est remis au Service régional de l’archéologie qui détermine, s’il y a lieu :
• Soit de restituer les terrains à l’aménageur, si le diagnostic est négatif ou si les vestiges mis au jour ne présentent pas d’intérêt majeur ;
• Soit les vestiges sont de nature exceptionnelle, et doivent être conservés in-situ ;
• Soit de prescrire une fouille et/ou demander une modification du projet d’aménagement.

2 La fouille :
La fouille consiste en l’étude exhaustive d’un site archéologique. Dirigée par un archéologue spécialiste, elle met en œuvre un ensemble d’opérations techniques et scientifiques afin de tenter d’interpréter les vestiges et traces laissés par les populations qui nous ont précédées. Elle se déroule en deux temps, une phase de terrain suivie d’une phase d’étude et d’analyses en laboratoire.

La première phase consiste à décaper, topographier, fouiller manuellement et décrire le plus finement possible les niveaux archéologiques et tous les vestiges mis au jour.

Pendant la seconde phase, les données de terrain sont confiées à des spécialistes chargés de les étudier. Les conclusions des chercheurs sont assemblées dans une synthèse, le rapport de fouille, remis au Service régional de l’archéologie.
 

Service départemental de l'archéologie Bureaux situés : Rue Albert Pestour
24000 Périgueux
Tél.  05.53.02.03.40 nous écrire
Service départemental de l'archéologie Courrier à adresser : Hôtel du Département
2 rue Paul Louis Courier CS11200 24019 Périgueux cedex
nous écrire

© 2011 Conseil départemental de la Dordogne.
Tous droits réservés.