Conseil général de la Dordogne

GO
A A A
Vous êtes ici : Servir les citoyens  |  Culture & sport  |  La culture pour tous  |  Lascaux  |  Lascaux et la Vallée de la Vézère
page précédente

Lascaux et la Vallée de la Vézère

page suivante

Située en Dordogne, sur la commune de Montignac, au cœur du Périgord Noir, la grotte de Lascaux est le chef-d’œuvre de l’art préhistorique.
C’est une œuvre intemporelle et universelle comme seules le sont les grandes créations de l’Humanité.
Les recherches menées au cours de ces dernières décennies ont permis de situer chronologiquement l'iconographie de Lascaux à la charnière entre le Solutréen et le Magdalénien, il y a environ 17 000 ans.

Les fresques représentent de nombreux animaux : des chevaux, des taureaux, des vaches, des cerfs, des bouquetins, des félins, un ours, … et même une figure fantastique appelée « la Licorne ».
Ces réalisations sont accompagnées de gravures et de nombreux signes énigmatiques.

Histoire d’une découverte

Les 4 inventeurs Marcel Ravidat, Simon Coencas, Jacques Marsal et Georges Agniel ici lors de leurs retrouvailles en 1986.
Les 4 inventeurs Marcel Ravidat, Simon Coencas, Jacques Marsal et Georges Agniel ici lors de leurs retrouvailles en 1986.

L’équipée de 4 adolescents (Marcel Ravidat, Jacques Marsal, Simon Coencas et Georges Agniel) le 12 septembre 1940 sur la colline dominant le village de Montignac les conduit à faire une des découvertes archéologiques les plus prestigieuses du XXème siècle.

Au milieu des bois, au-dessus du Manoir de Lascaux, ils se risquent dans un trou, dévalent la pente d’un grand éboulis et découvrent alors la Salle des Taureaux, puis le reste de la grotte lorsqu’ils reviennent les jours suivants.

Pressentant l’importance de leur trouvaille, ils décident de prévenir Léon Laval, alors instituteur à la retraite et passionné de Préhistoire, qui se rend sur les lieux le 19 septembre et prend conscience de l’intérêt exceptionnel de cette découverte.

Le 21 septembre, arrive l’Abbé Breuil, surnommé le « Pape de la Préhistoire ». Bouleversé par ce qu’il voit, il séjourne plusieurs semaines sur les lieux afin d’en entreprendre l’étude.

La grotte sera classée Monument Historique en décembre 1940.
 

La fermeture de Lascaux

L'entrée de le Grotte de Lascaux
 
Les conditions exceptionnelles de conservation de Lascaux lors de sa découverte étaient dues essentiellement à deux facteurs :
Une couche de marne imperméable dans le calcaire, au-dessus de la cavité, empêchant les infiltrations d’eau et le cône d’éboulis de l’entrée qui maintenaient température et humidité constantes.

Après la seconde guerre mondiale, la grotte est aménagée en vue de son exploitation touristique.

De 1948 à 1963, un million de visiteurs se succèdent. Cette affluence rompt l’équilibre naturel de la cavité et on voit apparaître, en 1955, les premiers indices de dégradation des peintures : sur les parois, des algues et des bactéries appelées « maladie verte » ainsi que de la calcite, « maladie blanche » qui est une recristallisation de la paroi rocheuse.

Les recherches démontrent que ces dégradations avaient essentiellement pour origine l’exploitation intensive du site. Le 20 mars 1963, André Malraux, alors Ministre des Affaires Culturelles, fait fermer la grotte.

Il faudra plusieurs années pour enrayer le processus de dégradation et rétablir des conditions favorables à sa conservation. Actuellement, la grotte est sous un contrôle de tous les instants et son état stabilisé.

 









Direction Générale Adjointe de la Culture, de l'Education et des Sports Bureaux situés : Espace Culturel François Mitterrand
2 place Hoche - 24000 Périgueux
Tél.  05.53.02.01.73 nous écrire
Direction Générale Adjointe de la Culture de l'Education et des Sports Courrier à adresser : Hôtel du Département - 2 rue Paul Louis Courier - CS 11200
24019 Périgueux cedex
nous écrire

© 2011 Conseil départemental de la Dordogne.
Tous droits réservés.