Conseil departemental de la Dordogne

GO
A A A
Vous êtes ici : Servir les citoyens  |  Environnement  |  Eau  |  Rivières  |  Les rivières

Le riverain doit entretenir le cours d'eau sur sa parcelle. C'est une obligation règlementaire. Toutefois, cet entretien doit se faire en respectant les milieux aquatiques (écoulement des eaux, faunes, flore...)

La rivière, un milieu vivant

La rivière et ses milieux connexes (berges et zones humides) constituent des milieux naturels remarquables où vit un grand nombre d’espèces aquatiques et terrestres.
 

La rivière est aussi une ressource indispensable pour satisfaire les besoins pour la production d’eau potable, l’agriculture, l’industrie mais aussi les activités de tourisme et de loisirs (canoë, baignade, pêche…).

 
La rivière est un milieu fragilisé par les activités anthropiques (pollutions, prélèvements, aménagements) qui contribuent à le détériorer, menaçant les usages qui en dépendent.
Ainsi, une gestion durable de l’espace rivière est incontournable pour la préservation des milieux aquatiques.

L’action publique sur les cours d’eau

Le réseau hydrographique représente plus de 4.800 km de cours d’eau et fait partie du patrimoine naturel, social et économique de notre département.

Aujourd'hui, le riverain n'a plus toujours les moyens d'entretenir le cours d'eau qui passe sur sa parcelle.

C’est pourquoi, certaines collectivités locales, au nom de l’intérêt général, ont pris la compétence entretien et gestion des milieux aquatiques afin de mener des programmations de travaux et d’entretien des cours d’eau, sur le domaine privé comme sur le Domaine Public Fluvial (DPF)

Le Conseil général assiste les communes, communautés de communes et syndicats dans la mise en œuvre des programmes de restauration et d'entretien des cours d'eau départementaux.

Un objectif : le bon état des masses d’eau


La directive cadre sur l’eau du 23 octobre 2000 fixe un objectif d’atteinte du bon état des masses d’eau (portions homogènes de rivières) pour 2015, avec des objectifs dérogatoires pour 2021 et 2027.

L’état écologique d’une masse d’eau est déterminé par l’analyse de paramètres physico-chimiques (bilan de l’oxygène dissout, température, nutriments, acidification), la présence de polluants spécifiques et l’analyse de paramètres biologiques (indices diatomées, macroinvertébrés et poissons).

Ce sont 54% des masses d’eau périgourdines qui doivent être en bon état en 2015, 82% en 2021 pour atteindre 100% de masses d’eau en bon état en 2027.

Ainsi, toute politique mise en œuvre sur les milieux aquatiques doit concourir à l’atteinte de cet objectif commun.









© 2011 Conseil départemental de la Dordogne.
Tous droits réservés.