Conseil départemental de la Dordogne

GO
A A A
Vous êtes ici : Servir les citoyens
page précédente

Jovelle (La Tour Blanche) La grotte ornée et son environnement

page suivante
Jovelle (La Tour Blanche)  La grotte ornée et son environnement

Trois ans de recherches : premier bilan

Depuis 2015, la grotte de Jovelle a fait l'objet de 3 campagnes de prospection thématique, menées par le service d'Archéologie du Conseil départemental de la Dordogne, en collaboration avec le club Histoire Mémoire et Patrimoine de La Tour-Blanche et des environs.

La première année a été consacrée à caractériser les différents espaces archéologiques qui composent le site désigné sous le nom de grotte de Jovelle et à explorer à pied les environs pour inventorier les gisements qui entourent la grotte.

Les recherches n'ont pas été vaines, elles ont permis de montrer que le site de la grotte de Jovelle comprend en fait :

  • des tanières de carnivores antérieures à 45 000 ans et fréquentées aussi par l'homme de Neandertal,
  • la grotte ornée de gravures paléolithiques découvertes en 1983,
  • plusieurs espaces sépulcraux néolithiques et protohistoriques, dont l'un, à l'extrémité de la grotte ornée, a été saccagé en 1984,
  • un établissement protohistorique installé sur le plateau,
  • le long de l'abrupt rocheux, au-dessus et de part de d'autre de la grotte ornée, plusieurs unités d'extraction de meules, datées du XIIe siècle,
  • plusieurs unités d'extraction de moellons à ciel ouvert, postérieures à la carrière de meules médiévales,
  • et, à partir de 1840, une immense carrière souterraine de pierre à bâtir,
  • reconvertie au début du XXe siècle en champignonnière.

 

Les environs immédiats de la grotte ont révélé, outre le château et ses dépendances, la présence d'autres tanières de carnivores, ainsi que d'autres unités d'exploitation du calcaire pour les meules, les moellons et la pierre à bâtir.

 

Les deux campagnes suivantes ont été consacrées à préciser les limites de ces différents espaces archéologiques, à réunir les éléments nécessaires à leur datation physique (carbone 14) et à fournir des documents objectifs en vue de la protection et de la conservation à long terme de cet important complexe archéologique.

 

C'est à la découverte de ce patrimoine hors du commun que vous invite la conférence (gratuite) du Lundi 23 avril :

Conférence de Jean-Pierre Chadelle

20h 30 salle polyvalente de La Tour Blanche

 

 


© 2011 Conseil départemental de la Dordogne.
Tous droits réservés.