Conseil départemental de la Dordogne

GO
A A A
Vous êtes ici : Servir les citoyens  |  Solidarité  |  _infos  |  actus
page précédente

Semaine européenne de la vaccination du 23 au 29 avril 2017

page suivante

A quoi sert la semaine de la vaccination?

 

La Semaine de la Vaccination a été lancée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 2005. Elle est organisée à l’échelle européenne et relayée en France par les Agences Régionales de Santé (ARS).

 

Les objectifs sont :

  • d’informer le public sur la vaccination, en faire comprendre les bénéfices individuels et collectifs,
  • de promouvoir la mise à jour des vaccinations,
  • de renforcer la vigilance sur certaines maladies.
  •  

En effet, la couverture vaccinale est encore insuffisante pour certaines maladies, particulièrement en Aquitaine où le niveau de vaccination reste inférieur à la moyenne nationale. Des personnes (notamment des enfants) meurent encore de maladies qui peuvent être évitées grâce aux vaccins.

 

POURQUOI SE FAIRE VACCINER ?

La vaccination est une question de santé publique.

 

L’intérêt de se faire vacciner est double :

  • sur le plan individuel le vaccin protège de maladies potentiellement mortelles ou pouvant laisser de lourdes séquelles.
  • sur le plan collectif, la vaccination permet une protection indirecte grâce à l’effet d’immunité de groupe et à terme elle permet d’éradiquer une maladie d’une population.

 

L’objectif fixé par la loi de santé publique est d’atteindre une couverture de 95% pour tous les vaccins, à l’exception de la grippe (75%).

 

Si un vaccin n’est pas à jour, il est possible à tout âge de faire un rattrapage.

 

CONTEXTE DEPARTEMENTAL

En Dordogne, comme dans l’ensemble de l’Aquitaine, la couverture vaccinale est inférieure à la moyenne nationale.

 

Une vigilance particulière est nécessaire en Dordogne sur la Rougeole, et le méningo C pour lesquels la couverture vaccinale est inférieure à la moyenne régionale et nettement inférieure à la moyenne nationale.

 

ACTIONS DU CONSEIL DEPARTEMENTAL

Le Conseil départemental, au travers de ses missions santé menées par la Protection Maternelle et Infantile (PMI) et les Actions de Santé déléguées par l’Etat, participe aux travaux régionaux de l’ARS ainsi qu’à des actions départementales en lien avec ses partenaires pour relever le niveau de couverture vaccinale.

 

Ainsi, le Pôle PMI-Promotion de la Santé participe au niveau régional aux groupes de travail animés par l’ARS. Au niveau départemental il participe aux réunions du « Groupe départemental vaccination » animées par la DT-ARS (Délégation territoriale de l'agence régionale de santé).

 

Par ailleurs, le travail de promotion de la vaccination du Département se développe avec les partenaires locaux :

 

  • Le SIUMPPS (Service Inter Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé) : participation des professionnels du Centre Départemental de Vaccination à des séances d’information et d’animation autour de la vaccination auprès des étudiants.
  • Le service de promotion de la santé en faveur des élèves de l’Education Nationale : transmission des dossiers médicaux avec statut vaccinal des élèves ayant bénéficié d’un bilan de santé en moyenne section d’école maternelle par les professionnels de PMI. Ceci permet une continuité du suivi médical des élèves.
  • La Caisse Primaire d’Assurance Maladie de la Dordogne : fourniture par le Département de vaccins DTP (diphtérie, tétanos, poliomyélite) à prix négocié dans un cadre conventionnel.
  •  L’IREPS (Instance Régionale d’Education et de Promotion de la Santé) antenne de Dordogne : commandes d’outils de communication, transmission d’informations auprès des professionnels de PMI et du Centre Départemental de Vaccination.
  •  

Le Conseil départemental offre sur tout le département des consultations médicales avec possibilité de se faire vacciner :

 

  • en consultation de PMI dans les centres médico-sociaux (CMS) pour les enfants jusqu’à 6 ans,
  • au Centre Départemental de Vaccination de Périgueux pour tout public,
  • au Centre de Lutte Antituberculeuse (CLAT) pour le vaccin BCG contre la tuberculose.

 

Par ailleurs, la PMI est chargée de relever et d’analyser les données issues des certificats de santé de l’enfant (8e jour, 9e mois, 24e mois) qui comportent notamment des données sur la vaccination. Le service participe ainsi au suivi épidémiologique régional et national de la couverture vaccinale des jeunes enfants.

 

Les services de PMI et vaccination ont été ciblés par le gouvernement en tant que relais lors des pénuries de vaccins.

 

Pour plus d'informations, vous pouvez télécharger les dossiers de presse ci-contre.

 


© 2011 Conseil départemental de la Dordogne.
Tous droits réservés.