Conseil departemental de la Dordogne

GO
A A A
Vous êtes ici : Servir les citoyens
page précédente

Un Conseil scientifique sur la Seconde Guerre mondiale en Dordogne, la Résistance et la Déportation

page suivante
Un Conseil scientifique sur la Seconde Guerre mondiale en Dordogne, la Résistance et la Déportation

Avec la disparition des dernier(e)s Résistant(e)s et Déporté(e)s, il est plus que jamais nécessaire de garder présente et fidèle la mémoire et l’histoire de la Résistance et de la Déportation.
Présente pour que les valeurs qui ont forgé l’engagement résistant puissent servir de guide aux générations actuelles et à venir. Fidèle, pour que cette mémoire et l’histoire soient plus fortes que ce que voudraient en faire des auteurs peu scrupuleux.
Pour l’aider dans cette ambition, l’association Centre Départemental de la Mémoire Résistance et Déportation(CDM) a sollicité l’aide et l’appui de personnalités reconnues et faisant autorité sur la question.


Anne-Marie Cocula, historienne, professeure émérite et ancienne présidente de l’université de Bordeaux-Montaigne et Bernard Lachaise, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université de Bordeaux-Montaigne ont été consultés.
Ils ont proposé la constitution d’un Conseil scientifique, associant experts de la période et historiens ayant travaillé sur la Région et surtout la Dordogne. Ce conseil sera dédié à l’historiographie de la Résistance et de la déportation et veillera à l’utilisation de méthodes scientifiques notoires. Il sera composé d’historiens dont l’intégrité scientifique est reconnue. Une quinzaine de chercheurs ont ainsi accepté de s’engager auprèsdes associations de mémoire de la Dordogne.


Le Département a décidé d’apporter son soutien au Conseil scientifique qui prend appui sur l’association CDM. Par ailleurs, le Département s’est engagé à accompagner le projet de création d’un espace dédié au CDM sur Périgueux. Lieu dynamique et interactif, il sera aussi la tête de réseau des initiatives en faveur de la Mémoire et de l’Histoire de cette période en Dordogne.


Le Conseil scientifique prépare une publication qui couvrira, à l’échelle du département, l’histoire de la Seconde Guerre mondiale dans sa globalité. Pour Anne-Marie Cocula et Bernard Lachaise, il semble « primordial et urgent d’entreprendre collectivement semblable démarche pour la Dordogne afin de mettre en valeur la singularité ou non du département dans un ensemble plus large. L’objectif est ambitieux mais un travail d’équipe devrait permettre de l’atteindre : écrire une synthèse historique de la période de la Seconde Guerre mondiale, sous tous ses aspects, réalisée à partir de toutes les sources publiques et privées et prenant en compte, bien sûr, l’abondante bibliographie constituée sur plus d’un demi-siècle. L’urgence est, bien sûr, dictée par la disparition des derniers grands acteurs du conflit et la collecte dispersée des récits de témoins qui ont leur place toute naturelle dans un ouvrage d’ensemble. Elle s’impose aussi afin qu’une histoire rigoureuse, s’appuyant sur une méthodologie solide et sur d’amples recherches archivistiques, soit enfin établie et livrée au plus grand nombre ».

Outre la réalisation de cet ouvrage collectif, le Conseil scientifique aura pour mission de proposer le programme fonctionnel du futur espace dédié au Centre départemental de la mémoire et de valider les contenus qui y seront proposés.


« Nos contemporains et ceux qui viendront après nous, doivent connaître ce que fut le long et difficile combat de notre peuple, les sacrifices consentis pour la reconquête de la liberté, du respect de la dignité humaine dans un contexte où la mise en garde de Goethe, ‘Les peuples qui ne connaissent pas leur histoire sont condamnés à la revivre’ est hélas d’une troublante actualité. »


Roger Ranoux (1921-2015),
Co-chef départemental des Forces françaises de l’intérieur,
membre fondateur de l’association CDM et ancien Président.

 

 


© 2011 Conseil départemental de la Dordogne.
Tous droits réservés.