Agrandir l'image, fenêtre modale
Ajouter au bloc-notes

Culture, Economie

La création de studios de cinéma dans les anciens locaux de France Tabac à Sarlat en projet

Le Conseil départemental de la Dordogne, la Région Nouvelle-Aquitaine, la mairie de Sarlat, la communauté de communes Sarlat Périgord Noir, l'association Ciné Passion en Périgord et la Semiper ambitionnent de créer des studios de cinéma dans les anciens locaux de France Tabac à Sarlat. Pour y parvenir, un dossier a été déposé à l'appel à projet "la grande fabrique de l'image - France 2030"

Publié le

La Dordogne et Sarlat en particulier, ont une histoire commune avec le cinéma depuis 1928 et le premier accueil de tournage. Nombreux sont les réalisateurs et réalisatrices qui ont été séduits par les décors naturels que sait offrir le département, entre espaces naturels préservés, gastronomie, patrimoine historique et art de vivre.

Chaque année, le département accueille entre 100 et 150 jours de tournages nationaux et internationaux, parmi lesquels de très prestigieux comme "Jeanne d'Arc" de Luc Besson, ou plus près de nous, "The Last Duel" de Ridley Scott.

Un équipement professionnel en plein coeur de la Nouvelle-Aquitaine

A l'heure où les tournages se multiplient, tant pour le grand écran que pour les plateformes de streaming, la Dordogne manque d'un équipement essentiel pour séduire davantage de tournages : des studios de cinéma.

Forts de cette réflexion, l'association Ciné Passion en Périgord, le Conseil départemental de la Dordogne, la Région Nouvelle-Aquitaine, la mairie de Sarlat, la communauté de communes Sarlat Périgord Noir et la Semiper se sont alliés autour d'un projet ambitieux : reconvertir une partie des anciens locaux de France Tabac à Sarlat, aujourd'hui propriété de la communauté de communes, en studios de cinéma.

Un lieu historique

Construit en 1985 dans un haut lieu de la production tabacole française, France Tabac a été la dernière usine française de première transformation du tabac, comptant jusqu'à 250 salariés dans les années 80. L'usine est fermée depuis septembre 2019.

Depuis, plusieurs projets s'y sont développés comme l'installation future du siège de la communauté de communes ou d'une pépinière d'entreprise.

Restent 28.000m2, un hangar de 15.000m2 et un bâtiment de 6.000m2 qui pourraient être dédiés aux tournages.

Un projet à plusieurs objectifs

Le projet de création de studios de cinéma dans les anciens locaux de France Tabac se développerait en trois phases, de 2023 à 2030 avec, au total, la création de 8 studios de cinéma allant de 400m2 à 1500m2, plus des espaces dédiés au stockage et à la conception de décors, des loges, etc. 

Le projet a été conçu autour de trois axes essentiels : des studios répondant aux besoins des productions françaises et internationales, la création d'une ressourcerie/recyclerie de décors à l'échelle nationale et européenne, avec un espace de stockage de 6.000m2 et un espace dédié à la formation et à l'insertion professionnelle sur près de 3.000m2, en lien avec les établissements existants en Dordogne et dans les départements limitrophes.

Une candidature à l'appel à projets France 2030

Convaincu du sérieux de leur projet, les partenaires ont chargé la Semiper (Société d'économie mixte d'équipement du Périgord) de déposer un dossier à l'appel à projets "la grande fabrique de l'image - France 2030" pour lequel le CNC (Centre national du cinéma et de l'image animée) dispose d'une enveloppe de 300M€ pour la création de 10 studios de cinéma en France.

L'objectif des partenaires est d'obtenir un financement de l'Etat dans ce cadre-là pour lancer véritablement le projet de création de studios de cinéma, avec l'appui fort de partenaires privés.

La réponse de l'Etat est attendue d'ici la fin de l'année.

 

Télécharger