Ajouter au bloc-note

Culture

Etranges lectures : la programmation du mois de janvier annulée

Le contexte sanitaire a eu une nouvelle fois raison de la programmation des Etranges lectures : les rendez-vous du mois de janvier dans les bibliothèques sont annulés. Rendez-vous est donné sur le site internet de la manifestation pour une lecture et un entretien virtuels.

Publié le

Débutée en novembre, la 19e saison d’Etranges lectures devait être consacrée ce mois-ci au Québec autour du livre « Taqawan » et de son auteur Eric Plamandon. Trois rendez-vous étaient programmés les 26, 28 et 29 janvier à Périgueux, Terrasson et Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt.

Malheureusement, compte tenu des mesures sanitaires en vigueur, les lectures dans les bibliothèques sont annulées.

Les amoureux des belles lettres et de la lecture ne seront toutefois pas complètement privés de leur rendez-vous mensuel, puisque la présentation par l’auteur Eric Plamandon et la lecture par le comédien Fabien Bassot seront mises en ligne sur le site internet d’Etranges lectures (www.etrangeslectures.fr)d’ici la fin du mois.

Depuis 19 ans, le cycle des Etranges lectures invite les Périgourdins à la rencontre d’autres littératures en d’autres langues.

La manifestation propose à la lecture de comédiennes et comédiens professionnels des romans étrangers traduits ou francophones. L’œuvre est au préalable présentée par le traducteur ou une personnalité du monde littéraire (universitaires, traducteurs, etc.).

La programmation de chaque saison s’articule autour de six œuvres classiques, modernes ou contemporaines.

Le prix des lecteurs

En parallèle, se déroule le Prix des lecteurs, organisé en lien avec 42 bibliothèques de Dordogne et pour lequel cinq livres sont en compétition. Chaque année, près de 500 personnes lisent et votent pour ce prix particulier remporté l’an dernier par la somalienne Nadifa Mohamed avec son roman « Black Mamba Boy ».

Les cinq livres en compétition cette année sont :

- Feel good  (Au diable Vauvert, 2019) de Thomas Gunzig (Belgique),

- Jeu blanc  (traduit de l’anglais par Christine Raguet –Zoë, 2017), de Richard Wagamese (Canada),

- Camarade Papa  (Le Nouvel Attila, 2018) de Gauz (Côte d’Ivoire)

- La chambre de l’araignée  (Roman traduit de l’arabe par Gilles Gauthier – Actes Sud/ Sindbad, 2019), de Mohammed Abdelnabi (Egypte)

- Où l’on apprend le rôle joué par une épingle à cravate  (traduit de l’espagnol par Hélène Melo – Plon, 2018), de Juan José Millás.