Agrandir l'image, fenêtre modale
Ajouter au bloc-notes

Culture

Les chefs-d'oeuvre de la tapisserie s'exposent à Biron jusqu'au 31 octobre

Depuis le 3 juillet et jusqu'au 31 octobre, le château de Biron accueille l'exposition "Noblesse des Lices", qui présente 29 tentures représentatives de l’art de la tapisserie, du XVIe à nos jours. Entre patrimoine et modernité, l'exposition a l'art de piquer la curiosité des visiteurs.

Publié le

Classé Monument historique en 1928, propriété du Conseil départemental de la Dordogne depuis 1978, le château de Biron est également l'écrin qui accueille des expositions d’art, comme par exemple Les messagers en 2016, et Vivantes natures en 2017, qui présentaient des chefs-d’œuvre de la fondation Maeght (notamment de Miró, Chagall, Kandinsky, Léger, Giacometti, Soulages).

Cette année, depuis le 3 juillet et jusqu'au 31 octobre, le château de Biron accueille l'exposition "Noblesse des Lices". Voulue par le Département, cette exposition fait écho aux grands décors tissés du château aujourd’hui disparus, et présenter des chefs-d’œuvre de la tapisserie historique, moderne et contemporaine.

Les œuvres tissées constituaient en effet une partie importante de l’ameublement et de la décoration des demeures seigneuriales depuis l’époque médiévale. Des préoccupations de confort et de plaisir esthétique qui perdurent encore aujourd'hui.

Deux niveaux, deux périodes

"Noblesse des Lices" est présentée aux visiteurs du château sur les deux niveaux des vastes salles classiques. Au total, vingt-neuf tentures représentatives de l’art de la tapisserie, du XVIe siècle à nos jours sont à découvrir.

Au premier niveau sont présentées des œuvres du XVIe au XVIIIe siècle, notamment de célèbres tentures à sujets historiques, comme celle de l’Histoire de Scipion, provenant des collections du Mobilier national, et de François 1er, de la collection départementale du château de Bourdeilles, ou littéraires comme les tentures de la Jérusalem délivrée d’après le poète italien Le Tasse (1544-1595), deux pièces appartenant au Département et au musée du Berry de Bourges.

Le second niveau est consacré à la période moderne, qui voit la tapisserie perdre progressivement sa fonction d’ameublement pour devenir une création à part entière, et à des œuvres récentes.

Jean Lurçat (1892-1966) est l’un des grands acteurs de ce renouveau en relançant l’art de la tapisserie à Aubusson à la fin des années 1930. Désormais, la tenture n’est plus une transposition, mais devient une œuvre autonome avec son propre mode d’expression.

Même si tous les artistes ne se sont pas, à l’instar de Joan Miró (1893-1983), singulièrement approprié l’art du tissage, les grandes collections du Mobilier national, de la cité d’Aubusson et du Centre National des Arts Plastiques montrent que les différents courants modernes du XXe siècle sont largement représentés dans l’art textile. 

Aujourd’hui, de jeunes créateurs s’expriment librement à travers ce medium singulier qui participe à la fois de la peinture et de la sculpture sans pour autant se réduire ni à l’un ni à l’autre de ces langages

L’exposition "Noblesse des Lices" est à découvrir jusqu’au 31 octobre aux heures d’ouverture du château. 

Cet hiver, une nouvelle exposition sera présentée à Biron, composée d'oeuvres du Fonds départemental d'art contemporain (FDAC).