Ajouter au bloc-note

Lancement d'une filière excellence cuir en Nouvelle-Aquitaine

Le Département de la Dordogne est partie prenante de la création d'une Filière excellence cuir en Nouvelle-Aquitaine (FECNA). A cet effet, il a signé une convention jeudi 15 octobre avec la Région Nouvelle-Aquitaine, les Département de la Corrèze et de la Haute-Vienne, ainsi qu'avec ResoCUIR Nouvelle-Aquitaine et le comité interprofessionnel du veau sous la mère.

Publié le

Relocaliser la filière luxe et cuir en Nouvelle-Aquitaine, tel est l'objectif poursuivi par le projet FECNA (Filière excellence cuir en Nouvelle-Aquitaine). Pour ce faire, il s’appuie sur 3 leviers : fournir une peau locale et tracée provenant d’élevages d’excellence pour satisfaire l’industrie du luxe, améliorer le travail des peaux en abattoir et en tannerie et permettre une rémunération des éleveurs de veaux sous la mère en fonction de la qualité des peaux.

Le projet FECNA répond à des enjeux territoriaux en valorisant des territoires dits "vulnérables", avec pour ambition de :

- permettre aux éleveurs d'obtenir un complément de rémunération,

- à la filière viande de valoriser les produits régionaux, de maintenir et de créer de l'emploi, 

- le développement de la filière cuir dans la région par l'installation de nouvelles entreprises porteuses d'emploi en milieu rural.

Le projet FECNA répond également à des enjeux sociétaux et environnementaux par un production de veaux sous la mère respecteuse du bien-être animal et de l'environnement.

Eboré sur 4 ans (2020-2023), le projet FECNA prévoit un budget global de 10M€ dont pratiquement 6M€ d’investissements dans les élevages.

Les trois Départements, dont la Dordogne, doivent investir financièrement au prorata de leur nomvre d'éleveurs.

Au total, sur le territoire Périgord Limousin sont concernés par le projet : 9 sites d’abattage, 9 associations ou coopératives d’éleveurs, 3 à 5 tanneurs, près de 1520 éleveurs de veau sous la mère et plusieurs grandes maisons de sellerie, maroquinerie et chaussures de l’industrie du luxe.

Pour mémoire, le projet FECNA fait suite aux actions menées dans le cadre du Pôle d'excellence rurale (PER) de la filière cuir.  Une expérimentation qui intégrait l'ensemble des acteurs de la filière sur le territoire du Pays du Périgord Vert, avec pour visée d'améliorer la qualité des peaux (et donc, du cuir), le bien-être animal, sans oublier un retour incitatif pour l'éleveur.